Archives pour la catégorie Bâtiment

Communiquer pour valoriser ses initiatives

La mise en place d’une démarche développement durable n’est pas nouvelle chez JCP Entreprise. Il y a déjà quelques années que l’entreprise intègre cet axe dans sa stratégie et communique auprès de ses clients. Mais ce qui est nouveau, c’est la réalisation d’un “Chantier Zér0 Carbone” et elle a voulu le faire savoir grâce à une importante action de communication. Pourquoi ? Comment ?

Explications d’Alban Thiebaut, Responsable Qualité Sécurité Environnement chez JCP Entreprise, chargé de l’organisation de cette opération.

Continuer la lecture de Communiquer pour valoriser ses initiatives 

Formation de chargé d’affaires toujours en mouvement

Exclusivité de l’Université Catholique de l’Ouest (UCO), la licence pro Chargé d’affaires en peinture, aménagement et finition (CAPAF) vient de fêter ses 10 ans. Développée avec les professionnels du secteur pour répondre aux besoins des entreprises, cette formation se renouvelle en s’élargissant.

Continuer la lecture de Formation de chargé d’affaires toujours en mouvement 

Des vidéos pour les calepins de chantier.

Les Calepins de chantier.

Conçus comme des condensés illustrés des DTU, à mi-chemin entre explications trop complexes et simplifications excessives, les Calepins de chantier rendent le contenu des DTU – dont ils ne traitent que des cas les plus courants – accessible à tous. Continuer la lecture de Des vidéos pour les calepins de chantier. 

TOUPRET PROPOSE SANEO : LE PREMIER ENDUIT DÉPOLLUANT

Toupret Concept Saneo
Toupret Concept Saneo

 

Les enduits TOUPRET SANEO disposent d’une technologie qui purifie l’air intérieur en détruisant jusqu’à 100% des molécules de formaldéhydes. Une solution adaptée à tous les chantiers pour se conformer à la future réglementation sur la qualité de l’air intérieur dans les ERP.

La qualité de l’air intérieur est un enjeu majeur imposé dans le cadre des lois de Grenelle 1 et 2, particulièrement pour les ERP. Pour répondre à ces nouvelles règlementations, Toupret propose Sanéo, la première gamme d’enduits qui capte entre 65 et 100 % des molécules de formaldéhyde*. Considéré comme cancérigène par l’OMS, le formaldéhyde provient notamment des fumées (tabac, bougies, cuisinières à gaz), des meubles et matériaux de construction, des colles et adhésifs, des tissus d’ameublement, produits d’entretien ménagers mais aussi des revêtements de sols et murs.
Appliqué sur les murs et plafonds, SANEO de Toupret capte et détruit cette molécule nocive pour la santé.

 

Proposé en application manuelle ou mécanisée, SANEO est adapté à tous les chantiers, en neuf comme en rénovation. Il est efficace dès les premières heures d’application et conserve toutes ses propriétés lorsqu’il est recouvert. Grâce à un effet garanti pendant toute la durée de vie du produit (jusqu’à 60 ans quand il est appliqué brut sur les quatre murs de la pièce), l’utiliser dès aujourd’hui c’est anticiper sur la réglementation et agir dans l’intérêt de tous. En choisissant d’agir dès aujourd’hui avec un produit de préparation des murs actif pendant 60 ans, les bureaux d’études anticipent la mise aux normes de 2018.

La gamme SANEO c’est quatre enduits et trois outils d’application adaptés à toutes les configurations et toutes les tailles de chantier.

Elle comprend :

  • un enduit en pâte PLANEO, idéal en rénovation, disponible en 2 versions :
    • PLANEO G 2 EN 1 (garnissant) : Enduit de rénovation en pâte applicable avec les outils traditionnels ou les outils Planéo System
    • PLANEO F (finition) : Enduit de finition en pâte applicable avec les outils traditionnels ou les outils Planéo System

 

  • pour les chantiers neufs, Airspray Finish un enduit autolissant idéal pour une application Airless plus rapide et efficace

 

SANEO BÉTON MURAL, un concept résolument nouveau de rénovation et décoration applicable avec les outils Planéo System

 

TOUPRET PLANEO G 2 EN 1 SANEO
TOUPRET PLANEO G 2 EN 1 SANEO
GAMME TOUPRET PLANEO SANEO
GAMME TOUPRET PLANEO SANEO

 

TOUPRET SANEO BETON MURAL
TOUPRET SANEO BETON MURAL

Six projets innovants sélectionnés pour optimiser la gestion des déblais du Grand Paris Express

La Société du Grand Paris et l’Ademe Île-de-France ont révélé mercredi 29 mars, lors du Salon des maires d’Île-de-France, les solutions développées par les lauréats de l’appel à projets « le Grand Paris des déblais », lancé en octobre 2016. 74 candidatures ont été déposées. Six projets ont été retenus, et un septième a reçu le Prix « coup de cœur » du jury.

 

Portés par des start-up, des associations ou des consortiums d’entreprises, les projets retenus par la société du Grand Paris et l’Ademe Ile-de-France dans le cadre de l’appel à projets « Le Grand paris des déblais », couvrent l’ensemble du cycle de vie des déblais, de leur caractérisation à leur revalorisation.

Les lauréats, désignées par un jury composé de Philippe Yvin, président du directoire de la SGP, Joëlle Colosio, présidente de la direction régionale Île-de-France de l’Ademe et Didier Dousset, président de l’Agence régionale de l’environnement et des nouvelles énergies (Arene) d’Île-de-France, vont maintenant expérimenter in situ leurs solutions sur les chantiers, pendant des périodes allant jusqu’à six mois. La Société du Grand Paris et l’Ademe fourniront l’appui technique et méthodologique.

 

Les six lauréats de l’appel à projets « le Grand Paris des déblais »

Le groupe NGE et sa filiale Guintoli, pour la solution « Diagnosol Express ».

Diagnosol Express est un dispositif innovant de caractérisation et de gestion des déblais qui permet d’évaluer avec fiabilité les risques de présence de polluants dans les déblais. Cette technologie s’appuie sur une analyse Big Data permettant, en amont de l’excavation, de prévoir la présence d’éléments polluants et sur une analyse in-situ des matériaux excavés. L’objectif est de réduire la durée de caractérisation des matériaux et d’améliorer ainsi le processus de gestion des déblais. »

 

Cemex et Innofreight, pour leur solution « Schéma logistique d’évacuation des déblais du Grand Paris par train ».

Cette solution, qui s’inscrit dans la continuité de l’engagement de la Société du Grand Paris à diversifier les modes de transports pour les déblais, s’appuie sur l’utilisation de wagons étanches et un système breveté de retournement des caisses afin d’optimiser l’utilisation des flux ferroviaires servant à l’évacuation des déblais. Les wagons ainsi vidés et nettoyés pourront être réutilisés pour alterner les chargements de différents types de déblais, ainsi que la mise en place de flux retour.

 

Séché Eco-Services et Hoffmann JB Technologies, pour leur solution « ProVaDBat».

Ce procédé de revalorisation des déblais en matériaux de construction intègre une phase de caractérisation des déblais pour les recycler et les orienter vers les lieux de réutilisation. Les matériaux de construction pourront être utilisés pour différentes applications : parking, sous-couches routière, mobilier urbain.

 

Terbis et ETPO, pour leur solution « SOLPUR ».

De nombreuses carrières souterraines délaissées peuvent servir d’exutoires à des terres ayant subi un traitement leur conférant les qualités géotechniques nécessaires. Solpur permet de combiner deux enjeux majeurs pour le développement du Grand Paris : l’évacuation des déblais de chantiers et la mise en sécurité des nombreuses anciennes carrières souterraines.

 

Valorhiz, pour la solution « TerraGenese® ».

Elle permet la création de terre fertile à partir de déblais stériles et de sources de matières premières organiques. Le résultat de ce mélange peut être utilisé dans une démarche d’éco-conception, pour tous les projets d’aménagements nécessitant un support de culture : fosse de plantation, parc urbain, grand paysage, agriculture urbaine…

 

Joly&Loiret (architectes), deWulf (entrepreneur de matériaux) et le centre de recherche amàco, pour leur solution du «déblai à la brique de terre crue ».

Elle consiste à transformer les déblais de chantier en briques de terre crue pour le bâtiment. Pendant l’expérimentation, les entreprises mettront en place une petite ligne de production mécanisée et conduiront des tests techniques pour certifier le matériau. À terme, l’objectif est de tester en conditions réelles le matériau et le mettre en œuvre dans un bâtiment.

Une septième solution s’est distingué. Elle fera l’objet d’un accompagnement conjoint de l’Ademe Île-de-France et de la Société du Grand Paris. La solution « 1er km à câble » prévoit d’installer un système de transport des déblais par câble temporaire, démontable et réutilisable, pour acheminer les déblais du lieu d’extraction au lieu de transfert. Ce projer est porté par les entreprises S’Paces SA, Mazaud, VINCI et Veolia.

 

Retrouvez cet article sur Le Moniteur.