Les métiers de la finition en réalité virtuelle !

Des élèves qui utilisent les casques de réalité virtuelle

L’association Actions 3PF, associée à Métiers360, s’appuie sur les formats numériques et propose de faire découvrir les métiers de la finition aux collégiens et lycées grâce à la réalité virtuelle. Depuis octobre dernier, plus de 350 élèves ont pu participer aux « Ateliers de découverte des métiers de la finition en réalité virtuelle », qui rencontrent un franc succès !

L’idée a germé à la rentrée 2021, pour répondre à la problématique suivante : comment continuer à promouvoir la filière, ses métiers et ses formations auprès des jeunes dans le respect du protocole sanitaire établi par le Ministère de l’Éducation nationale ?

Les casques de réalité virtuelle semblent être la solution idéale pour permettre aux élèves de vivre une expérience immersive, se projeter dans la réalité des pratiques des professionnel(le)s et déconstruire leurs préjugés. Cette initiative a été saluée par les enseignants qui ont souligné l’impact positif des ateliers dans le parcours d’accompagnement et d’orientation de leurs élèves.

« Le casque de réalité virtuelle nous a permis d’aborder l’orientation professionnelle avec un support concret, et dès le début de l’année. Il nous a apporté une déconstruction ludique des stéréotypes et des clichés. » Professeur de français en 3e.

Les enseignants ont pu organiser des séances avec leurs élèves afin de présenter les métiers de la décoration dans une entreprise de distribution. Ils/elles avaient à leur disposition un guide offrant des pistes d’activités pour exploiter au mieux la vidéo à 360°.

« L’immersion est en effet totale et leur a permis de mieux s’approprier le quotidien des métiers. Au-delà de l’aspect ludique, les informations délivrées sur les métiers sont claires et complètes. » Coordinatrice de niveau 3e.

Le succès de ces « ateliers de découverte des métiers de la finition en réalité virtuelle » incite à explorer la piste du numérique pour sensibiliser les jeunes aux métiers de la filière et leur donner l’envie de se renseigner sur les formations proposées. Peut-être deviendront-ils/elles de futur(e)s peintres ou solier/ères ?

Laisser un commentaire