Choisissez le bon ruban de masquage !

Ruban de masquage : effet dentelle

Ruban de masquage : effet dentelle

 

La qualité d’un travail de peinture est intimement liée à l’habileté du peintre, à la qualité de la peinture mais également au soin apporté au choix du ruban de masquage.

Le meilleur peintre, avec la meilleure peinture du marché, n’obtiendra qu’un résultat médiocre s’il utilise un ruban de masquage entrée de gamme :

  • Bords pas nets (effet « dentelle »)
  • Dépôts de colle lors du retrait du ruban
  • Ruban qui se déchire au retrait :

C’est pour cela que, chez tesa, nous investissons, depuis de nombreuses années, en Recherche & Développement, pour produire les rubans les plus performants du marché, apportant un résultat impeccable et une grande facilité d’utilisation.

La gamme de produits, que nous vous présentons dans cette section, a été conçue en collaboration avec les professionnels du bâtiment et de la peinture, pour répondre à toutes les attentes et toutes les problématiques que l’on peut rencontrer sur un chantier, tout en apportant à chaque fois une qualité de finition irréprochable.

Commençons par quelques éléments théoriques sur les adhésifs.

Un ruban adhésif de masquage est composé de :

  • Un support : papier enduit pour les rubans de masquage
  • Un primaire d’accroche, permettant l’accroche de la masse adhésive sur le support
  • Une masse adhésive
  • Un pré-traitement de l’endos, qui va permettre un bon déroulement du ruban
Ruban de masquage : déchirure

Ruban de masquage : déchirureLe choix de ces 4 composants est primordial dans la conception d’un ruban adhésif :

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Le support doit être choisi pour répondre à certaines contraintes d’environnement dans lequel le ruban sera utilisé : par exemple les rubans de masquage sont réalisés sur un support papier qui va permettre :
    • Au ruban de pouvoir être facilement découpé à la main
    • A la peinture fraîche de ne pas couler, ou de ne pas s’écailler lorsqu’elle sera sèche et que l’on retirera le ruban
  • La masse adhésive doit permettre une bonne adhésion à la surface, dans les conditions d’utilisation, et un retrait facile sans abîmer la surface ni laisser de traces :
    • Par exemple, un ruban de masquage « spécial fenêtres » devra être muni d’une masse adhésive qui résiste aux UV lors de l’exposition aux rayons du soleil à travers la vitre de la fenêtre : utiliser un ruban de masquage classique pour cette application vous expose à des dépôts de colle importants sur la vitre, et beaucoup de temps passé ensuite pour retirer ces dépôts
    • Un ruban de masquage pour surface sensibles ou papiers peints par exemple, devra avoir une masse adhésive plus légère qui n’arrachera pas le papier peint lors du retrait. Ces rubans permettent également de masquer sur une couche de peinture sèche au toucher mais encore fraîche à cœur : plus besoin d’attendre 24H le séchage complet de la première couche de peinture, c’est un gain de temps précieux !

 

Laisser un commentaire