L’artisanat du bâtiment clôt 2017 sur une hausse de l’activité de + 3,5 %, taux inégalé depuis 2011

Patrick Liébus, Président de la CAPEB : « Le contexte économique est globalement favorable : les taux d’intérêt restent attractifs, le nombre de transactions historiquement importants et les mises en chantiers et autorisations sont encore élevées. Toutefois, le marché ne manquera pas de subir le contrecoup de la modification du CITE et du recentrage des dispositifs PTZ et Pinel. Il ne faudrait donc pas que de nouveaux coups de rabot viennent infléchir la courbe d’activité de l’artisanat du bâtiment qui se redresse enfin ! »
La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment présente ce jeudi les chiffres de l’activité des entreprises artisanales du bâtiment pour le 4e trimestre 2017 ainsi que les perspectives pour 2018. Passant de 1,5 % au premier trimestre à 3,5 % au quatrième trimestre, l’activité de l’artisanat du bâtiment s’est consolidée au cours de l’année 2017. Ainsi, la croissance de l’activité atteint 2,5 % en volume en 2017 (contre 1,5 % en 2016). Après 8 trimestres de hausse d’activité, l’année 2018 devrait rester bien orientée malgré un tassement prévisible de l’activité dans le neuf et le contrecoup inévitable de la modification du CITE et des dispositifs PTZ et Pinel qui risque de peser sur le secteur.

Conjoncture de l’artisanat du BTP : des chiffres record pour l’activité dans le neuf !

Activité globale dans l’artisanat du bâtiment : l’activité globale des entreprises artisanales du bâtiment continue sa progression avec une hausse de 3,5 % au 4e trimestre 2017, après deux trimestres à +2,5 % et un premier trimestre à +1,5 %.

Neuf – Le niveau d’activité en construction neuve atteint des sommets pour ce 4e trimestre 2017 (+7,5%), dopant l’activité dans le secteur au global. Il s’agit du meilleur taux en cinq ans. Les
perspectives pour 2018 restent positives, avec un nombre de permis de construire de logements déposés en novembre 2017 (sur douze mois cumulés) en hausse significative de + 11,4 % (s’établissant à 504 200 autorisations) et un nombre de logements commencés (en cumul sur 12 mois) en hausse de + 15,7 % par rapport à la même période de l’année précédente (s’établissant à
418 200 logements).

Ancien – L’activité en entretien-amélioration conserve un rythme de progression identique (+1%) sur les 6 derniers trimestres. Les travaux d’Amélioration de Performance Energétique du
Logement restent très dynamiques (+2,5% sur an, comme au trimestre précédent).

Emploi – L’emploi salarié dans les entreprises du BTP de moins de 20 salariés augmente de + 0,6 % au 3e trimestre 2017 (par rapport au même trimestre l’année précédente). Il s’agit du quatrième trimestre de hausse consécutive de l’emploi salarié, s’établissant à 693 953 au 3e trimestre 2017.

Logement – 958 000 ventes de logements anciens ont été comptabilisées en octobre 2017 (en cumul sur 12 mois), soit une hausse significative de 15,6 % sur un an, le plus haut niveau jamais constaté ces deux dernières décennies.

Dynamique territoriale (activité en régions) – Au 4e trimestre 2017, la totalité des régions enregistrent une hausse de leur activité, comprise entre + 3 % et + 4,5 %. L’activité reste tirée par les régions de l’Ouest de la France (Bretagne + 4,5 %, Pays de la Loire + 4,5 % et Nouvelle Aquitaine + 3,5 %) tandis que le Nord de la France, le Centre Val de Loire et PACA enregistrent une progression moindre (+ 3 %).

 

Conjoncture pour l’Artisanat du Bâtiment – Zoom :

 

– Les entreprises de 10 à 20 salariés tirent leur épingle du jeu, leur reprise d’activité est la plus prononcée au 4ème trimestre (+4,5 % par rapport au même trimestre de l’année précédente contre +3,5 % sur la même période pour les entreprises de moins de 10 salariés).

– Métiers : la progression du volume d’activité est comprise en +1,5% et +5% pour l’ensemble des corps de métiers. Ce sont les métiers de la maçonnerie qui bénéficient de la meilleure croissance (+5%). Quant aux travaux de second œuvre technique ils voient également leur activité s’intensifier ce trimestre. Seule l’activité d’aménagement-décoration-plâtrerie croît à un rythme stable (+1,5 %) depuis 5 trimestres consécutifs.

– Trésorerie : 23 % des entreprises font état de besoins de trésorerie (contre 31 % au même trimestre de l’année précédente), mais 51 % d’entre elles déclarant un besoin en hausse et supérieur à 10 000 €.

– Carnets de commande : la visibilité se réduit légèrement sur les derniers mois mais reste bonne, les carnets de commandes représentent 87 jours de travail au début du mois de janvier 2018, soit 5 jours de plus qu’un an auparavant mais 3 jours de moins qu’au mois d’octobre.

 

Contexte réglementaire et économique national :

 

– Crédits :
o Neuf – Le montant des crédits accordés pour l’achat d’un logement neuf progresse légèrement sur un an, avec une hausse de 6,1 % au 3e trimestre 2017.
o Ancien – Les montants accordés pour l’acquisition de logements anciens progressent également modérément : + 3,8 %. Quant aux crédits destinés aux travaux d’entretien-amélioration, ils reculent ce trimestre, – 9 % par rapport au même trimestre de l’année précédente.

– Taux d’épargne : ils augmentent très légèrement à 14,6 % (soit 0,1 points de plus par rapport au trimestre précédent).

– L’évolution annuelle des coûts de la construction reste plus importante que celle des prix à la consommation même si l’écart se réduit (+2 versus +1,4% respectivement).

 

Retrouvez le document complet ici

 

Laisser un commentaire