Archives pour la catégorie Peintures – vernis – lasures

L’organisation des espaces par les revêtements

En construction neuve comme pour une opération de rénovation, l’objectif de l’aménagement intérieur est de concevoir des espaces fonctionnels et esthétiques répondant à la destination des lieux. Le choix des revêtements a un rôle important dans la réussite du projet.

Continuer la lecture de L’organisation des espaces par les revêtements 

Dossier spécial sur les stations de peinture Wagner ControlPro

Grâce à cette récente innovation technologique, les artisans peintres et les bricoleurs vont enfin pouvoir profiter des avantages combinés des technologies airless et basse pression en un seul appareil. Voici notre dossier spécial Wagner ControlPro.

Stations de peinture ControlPro HEA: la technologie airless haute performance

Une révolution est-elle en train de se profiler sur le secteur de la peinture professionnelle? C’est en tout cas ce que promet le fabricant de pulvérisateurs allemand Wagner. Mise sur le marché depuis quelques mois, la technologie airless haute performance “HEA – High Efficiency Airless” connait un fort succès auprès des bricoleurs ambitieux et des peintres semi-professionnels. Ce type de machines peut en effet travailler à basse pression (80 bar au lieu des 150 bar habituellement utilisés en pulvérisation de peinture classique) tout en conservant les caractéristiques principales de la technologie airless (gain de temps et finitions qualitatives entre autre).

Controlpro

Les avantages de la technologie HEA

Selon Wagner, les bénéfices de la pulvérisation HEA sur la pulvérisation haute pression classique sont:

– une économie de peinture jusqu’à 35%

– une réduction de l’overspray (c’est-à-dire le brouillard de pulvérisation) de l’ordre de 55%

– une usure ralentie de la buse de peinture

– une durée de vie plus longue et des coûts d’entretien plus bas de l’équipement

Ce type d’appareils s’adresse avant tout aux particuliers en quête d’une machine performante pour leurs travaux de peinture à un prix très attractif: toutes les laques, les lasures, les protections pour bois, les peintures latex et les peintures à dispersion peuvent ainsi être pulvérisées facilement pour un rendu professionnel.

Les pompes HEA ControlPro chez Airless Discounter

Airless Discounter est un des plus grands revendeurs d’équipements et d’accessoires de peinture airless en Europe. Depuis sa création en 2006, la société ne cesse de croitre grâce à sa boutique en ligne, mais aussi grâce à son atelier de réparation et à son magasin d’exposition à Berlin. Hormis les milliers de produits disponibles à prix compétitifs, Airless Discounter affiche son expertise et promulgue de nombreux conseils techniques.

Deux modèles de pompes HEA Control Pro 350 Extra peuvent d’ores et déjà être achetés sur la boutique en ligne Airless Discounter: celui sur chariot de transport et celui sur châssis. Tous les accessoires nécessaires à une prise en main immédiate (pistolet de peinture, buses, filtres, etc …) sont inclus avec chaque machine.

Détails techniques des pompes ControlPro Extra:

  • débit maximal: 1,5 l/min
  • pression de travail maximale: 110 bar
  • taille de buse maximale: 0.019”

ControlPro 350 Wagner

Pour toute demande ou information supplémentaire au sujet de ces nouveaux produits, contactez Airless Discounter ou consultez le blog d’actualités airless.

Hydro Pliolite, la durabilité comme credo

Réunir les qualités des peintures en phase aqueuse et les performances des peintures Pliolite solvantées, c’est ce qu’assurent les peintures de façade dites Hydro Pliolite. Carte d’identité de ces produits appréciés de tous, nés d’une résine développée il y a moins de quinze ans.

 

La première peinture fabriquée avec une résine dite Hydro Pliolite a été lancée sur le marché en 2003. À l’époque cette nouvelle génération de résine avait été développée par Eliokem qui a ensuite rejoint le groupe Amnova Solutions. Depuis, le succès de cette nouvelle technologie acrylique, qui s’inscrit plutôt dans un positionnement haut de gamme, ne se dément pas. De fait, l’histoire et le développement des peintures à base de résine Hydro Pliolite sont intimement asociés à l’évolution de la réglementation. Évolution à mettre en perspective avec son durcissement lié à l’application, entre autres, de la directive européenne COV : « Auparavant nous fabriquions des résines solvantées Pliolite. Il nous a fallu plusieurs années de recherche pour développer une alternative en phase aqueuse : la résine Hydro Pliolite », explique Maurille Sécher, responsable innovation pour la peinture chez Omnova Solutions.

 

Perméabilité étanchéité

Ces produits reconnus pour leurs performances cumulent les propriétés des anciennes peintures glycéro et des phases aqueuses, d’où leur bonne image auprès des professionnels : « Comme les peintures solvantées, elles ont une parfaite adhérence. Et ce, y compris sur les fonds difficiles comme les enduits poreux car elles pénètrent le support en profondeur », souligne Maurille Sécher. Cette capacité est notamment due aux particules de très petite taille qui présentent la propriété de s’ancrer profondément dans les supports. Elles offrent aussi un bon équilibre entre perméabilité à la vapeur d’eau et étanchéité à l’eau liquide. Ce qui assure un bon équilibre dans la régulation de l’hydrométrie des murs grâce à une grande microporosité : « Ainsi s’il y a un problème d’humidité dans le mur, l’eau n’est pas bloquée dans celui-ci, le revêtement n’est pas fermé. »

 

Durabilité

Autres propriétés appréciées des maîtres d’ouvrage et des maîtres d’œuvre, la durabilité et la tenue des couleurs dans le temps. Côté durabilité, il n’est pas dans les habitudes des fabricants de peinture de garantir celle de leurs produits, certains d’entre eux n’hésitent pas à annoncer, notamment pour les peintures vendues en GSB, entre 10 à 15 ans de durabilité. Pourquoi cette prise de risque ? En raison des qualités propres à ces produits et encore une fois, c’est l’adhérence au support qui fait la différence : « Même après une longue durée, elles ne s’écaillent pas. En cas de présence d’humidité dans le mur, il n’y a pas de risque de décollement par plaque puisqu’elles laissent respirer le support », précise Maurille Sécher. D’ailleurs en raison de ces propriétés intrinsèques, elles sont parfois utilisées sans application de primaire et c’est également pour ces raisons que les résines Hydro Pliolite rentrent dans la composition de certains primaires de façade.

 

Couleurs soutenues

La tenue des couleurs, elle, s’explique par la bonne résistance aux UV de ces résines : « Nous utilisons les meilleurs polymères possibles pour assurer cette résistance aux ultraviolets. Ainsi nous évitons le souci du farinage après applications. Et, ajoute Maurille Sécher, comme nous sommes certains de cette résistance, elles peuvent être utilisées dans des teintes soutenues. » Elles apportent également un aspect mat prisé des maîtres d’ouvrage et des maîtres d’œuvre et un important pouvoir couvrant apprécié des professionnels.

On l’aura compris il s’agit là de peintures décoratives plutôt dans un positionnement premium mais qui restent accessibles : « Ce sont des produits très compétitifs pour les gammes de film mince D2. Ils sont plus rares en revêtements épais de type D3 – dans ce cas, ils sont couplés à une autre résine ».

Anticorrosion, l’assurance vie des ouvrages d’art

« Anticorrosion : assurance vie des ouvrages d’art », le terme emprunté au slogan de la Filière Peinture Anticorrosion cadre bien la fonction incontournable de cette famille de peintures très spécifique représentée par le Groupement Anticorrosion du SIPEV. À l’échelle mondiale, 5 tonnes d’acier disparaissent chaque seconde à cause de la corrosion… Problème industriel majeur, elle coûte annuellement en moyenne 3 % du PIB. La protection anticorrosion ne représente en moyenne que 1 % du coût d’un ouvrage et dure plusieurs décennies selon la qualité de conception et d’application, la corrosivité du site.

La suite de l’article ici.

À chaque support sa peinture

Si les phases aqueuses ont conquis l’intérieur avec des résultats plus que probants, certains supports restent exigeants selon leur destination, leur nature ou leur environnement. Et sans impression adaptée, finition ne rimera pas avec qualité.

 

Tous s’accordent à le dire. Avant de peindre un support, il faut le reconnaître, le préparer, et surtout, choisir la bonne impression, « sans être avare sur la qualité », précise François Legay, responsable technique du marketing chez Freltag (PPG AC EMEA). Même son de pot chez Daw France : « tous les fabricants ont développé des impressions spécifiques par typologie de support. Il faut suivre ces préconisations, en particulier avec les phases aqueuses pour une qualité supérieure et optimales dans le sens du client », confirme Norbert Brunn, directeur du service technique. Certes, en intérieur, les supports divers obligent à varier les impressions, « mais une fois qu’elles ont fait le lien avec la finition, il est possible de réaliser un ouvrage uniforme », ajoute Partick Verlhac, directeur laboratoire de qualité bloque les fonds, les rend homogènes « et améliore l’aspect des finitions en diminuant les reprises », ajoute François Legay. « Une finition ne sert pas d’impression. Et même une peinture moyenne de gamme sera adhérente si on applique une impression de qualité. Il faut donc mettre le prix », confirme Patrick Verlhac. Et mettre en œuvre le bon produit.

La suite de cet article ici.