Archives pour la catégorie Les supports

Anticorrosion, l’assurance vie des ouvrages d’art

« Anticorrosion : assurance vie des ouvrages d’art », le terme emprunté au slogan de la Filière Peinture Anticorrosion cadre bien la fonction incontournable de cette famille de peintures très spécifique représentée par le Groupement Anticorrosion du SIPEV. À l’échelle mondiale, 5 tonnes d’acier disparaissent chaque seconde à cause de la corrosion… Problème industriel majeur, elle coûte annuellement en moyenne 3 % du PIB. La protection anticorrosion ne représente en moyenne que 1 % du coût d’un ouvrage et dure plusieurs décennies selon la qualité de conception et d’application, la corrosivité du site.

La suite de l’article ici.

À chaque support sa peinture

Si les phases aqueuses ont conquis l’intérieur avec des résultats plus que probants, certains supports restent exigeants selon leur destination, leur nature ou leur environnement. Et sans impression adaptée, finition ne rimera pas avec qualité.

 

Tous s’accordent à le dire. Avant de peindre un support, il faut le reconnaître, le préparer, et surtout, choisir la bonne impression, « sans être avare sur la qualité », précise François Legay, responsable technique du marketing chez Freltag (PPG AC EMEA). Même son de pot chez Daw France : « tous les fabricants ont développé des impressions spécifiques par typologie de support. Il faut suivre ces préconisations, en particulier avec les phases aqueuses pour une qualité supérieure et optimales dans le sens du client », confirme Norbert Brunn, directeur du service technique. Certes, en intérieur, les supports divers obligent à varier les impressions, « mais une fois qu’elles ont fait le lien avec la finition, il est possible de réaliser un ouvrage uniforme », ajoute Partick Verlhac, directeur laboratoire de qualité bloque les fonds, les rend homogènes « et améliore l’aspect des finitions en diminuant les reprises », ajoute François Legay. « Une finition ne sert pas d’impression. Et même une peinture moyenne de gamme sera adhérente si on applique une impression de qualité. Il faut donc mettre le prix », confirme Patrick Verlhac. Et mettre en œuvre le bon produit.

La suite de cet article ici.

Enduit de rénovation Semin Anciens fonds

Besoin de recouvrir une ancienne toile de verre, du carrelage? Une solution existe avec l’enduit de rénovation SEMIN ANCIENS FONDS. Cet enduit en pâte prête à l’emploi permet le dégrossissage de supports irréguliers en mur intérieur et extérieur. Il peut être utilisé pour les locaux humides (cuisines, salles de bain…).

Préparation des supports: Ils doivent être conformes du DTU 59.1, c’est à dire propres, secs, dépoussiérés et exempts de toute trace d’huile de décoffrage.

L’application se fait à la lisseuse ou au couteau à enduire.

Avantages: Pouvoir garnissant élevé, mise en œuvre facile en extérieur et en intérieur, produit idéal pour enduire les anciennes toiles de verre peintes.

Conseils de pose: Enduit tout spécialement recommandé pour la rénovation des locaux humides, grâce à sa formulation à base de résines résistant parfaitement à l’eau.

Enduit d’étanchéité à l’air SEMIN E

L’enduit d’étanchéité à l’air SEMIN E est un enduit à base de plâtre permettant de traiter efficacement les fuites d’air parasites de tout type de bâtiment et ainsi d’améliorer l’efficacité énergique de l’habitat.

SEMIN E s’applique par projection avec machine à plâtre, à projeter ou airless sur tous types de parois maçonnées avant ou après la pose des plafonds en plaque de plâtre.

SEMIN E permet de traiter simultanément des murs maçonnés ainsi que les points singuliers : jonction menuiserie/maçonnerie et plafond/maçonnerie. Il permet de traiter en 1/2 journée une maison de 100 m². Le temps d’attente avant mise en place de l’isolant est d’environ 48 heures.