Archives pour la catégorie Actualités

Le Bus des Métiers de la Finition fait peau neuve !

Depuis 2005, notre Bus des Métiers de la Finition parcourait les routes de France et de Navarre pour faire découvrir aux collégiens les métiers de la finition ! Après 13 ans de bons et loyaux services, nous avons décidé de donner à notre bus pédagogique un nouveau look avant qu’il ne reprenne la route.  Le Bus à donc été entièrement rénové pour en faire un espace lumineux et engageant pour nos jeunes visiteurs. Continuer la lecture de Le Bus des Métiers de la Finition fait peau neuve ! 

Mise en œuvre des enduits mécanisés : de bons résultats

L’application « airless » (sans air) nous vient du milieu industriel. Elle consiste à pulvériser à haute pression (100 bars minimum) et sans air une matière (enduit ou peinture par exemple) pour l’appliquer sur une surface. Une pompe permet d’amener la matière à pulvériser à travers un flexible ou tout autre moyen d’alimentation afin d’être projeté grâce à un pistolet. La pulvérisation est assurée par la buse située dans ce pistolet. Pour le choix de celle-ci, deux paramètres à prendre en compte : son diamètre et l’angle de pulvérisation. Les buses de petit diamètre seront utilisées pour des peintures et vernis et les plus importantes pour des enduits. Le filtre varie selon de type de produit : de 180 mailles pour les peintures de finition à 30 mailles pour les enduits. Les viscosités d’application doivent être comprises entre 30 et 80 secondes en coupe 4 pour les peintures et entre 10 et 100 dPas pour les enduits.

Continuer la lecture de Mise en œuvre des enduits mécanisés : de bons résultats 

Dossier spécial sur les stations de peinture Wagner ControlPro

Grâce à cette récente innovation technologique, les artisans peintres et les bricoleurs vont enfin pouvoir profiter des avantages combinés des technologies airless et basse pression en un seul appareil. Voici notre dossier spécial Wagner ControlPro.

Stations de peinture ControlPro HEA: la technologie airless haute performance

Une révolution est-elle en train de se profiler sur le secteur de la peinture professionnelle? C’est en tout cas ce que promet le fabricant de pulvérisateurs allemand Wagner. Mise sur le marché depuis quelques mois, la technologie airless haute performance “HEA – High Efficiency Airless” connait un fort succès auprès des bricoleurs ambitieux et des peintres semi-professionnels. Ce type de machines peut en effet travailler à basse pression (80 bar au lieu des 150 bar habituellement utilisés en pulvérisation de peinture classique) tout en conservant les caractéristiques principales de la technologie airless (gain de temps et finitions qualitatives entre autre).

Controlpro

Les avantages de la technologie HEA

Selon Wagner, les bénéfices de la pulvérisation HEA sur la pulvérisation haute pression classique sont:

– une économie de peinture jusqu’à 35%

– une réduction de l’overspray (c’est-à-dire le brouillard de pulvérisation) de l’ordre de 55%

– une usure ralentie de la buse de peinture

– une durée de vie plus longue et des coûts d’entretien plus bas de l’équipement

Ce type d’appareils s’adresse avant tout aux particuliers en quête d’une machine performante pour leurs travaux de peinture à un prix très attractif: toutes les laques, les lasures, les protections pour bois, les peintures latex et les peintures à dispersion peuvent ainsi être pulvérisées facilement pour un rendu professionnel.

Les pompes HEA ControlPro chez Airless Discounter

Airless Discounter est un des plus grands revendeurs d’équipements et d’accessoires de peinture airless en Europe. Depuis sa création en 2006, la société ne cesse de croitre grâce à sa boutique en ligne, mais aussi grâce à son atelier de réparation et à son magasin d’exposition à Berlin. Hormis les milliers de produits disponibles à prix compétitifs, Airless Discounter affiche son expertise et promulgue de nombreux conseils techniques.

Deux modèles de pompes HEA Control Pro 350 Extra peuvent d’ores et déjà être achetés sur la boutique en ligne Airless Discounter: celui sur chariot de transport et celui sur châssis. Tous les accessoires nécessaires à une prise en main immédiate (pistolet de peinture, buses, filtres, etc …) sont inclus avec chaque machine.

Détails techniques des pompes ControlPro Extra:

  • débit maximal: 1,5 l/min
  • pression de travail maximale: 110 bar
  • taille de buse maximale: 0.019”

ControlPro 350 Wagner

Pour toute demande ou information supplémentaire au sujet de ces nouveaux produits, contactez Airless Discounter ou consultez le blog d’actualités airless.

Apprentissage jusqu’à 30 ans : l’expérimentation s’étend à de nouvelles régions

Un décret du 20 mars 2017 élargit l’expérimentation sur l’apprentissage jusqu’à 30 ans, menée dans certains régions depuis le 1er janvier, à l’Île-de-France et à l’Occitanie.

Un décret oublié au Journal officiel du 22 mars enrichit la liste des régions dans lesquelles l’âge limite d’entrée en apprentissage peut être fixé, à titre expérimental, à 30 ans (contre 25 ans en principe). SOnt désormais concernées l’Île-de-France et l’Occitanie. Sous l’impulsion de la loi « Travail » d’août 2016, un décret du 31 décembre 2016 avait déjà autorisé cette expérimentation dans sept régions : la Bretagne, la Bourgogne-Franche-Comté, le Centre-Val de Loire, le Grand Est, les Hauts-de-France, la Nouvelle-Aquitaine et les Pays de la Loire.

 

Un dispositif ouvert à toutes les entreprises exerçant dans les régions volontaires

Applicable depuis le 1er janvier 2017, cette mesure en faveur de l’emploi vise en outre à prendre en compte la sortie plus tardive de la scolarité, les changements d’orientation professionnelle ou encore les souhaits de spécialisation des apprentis. Les jeunes pourront donc, jusqu’à leurs 30 ans révolus, entrer en apprentissage dans les CFA BTP des régions volontaires. Toutes les entreprises formant leurs apprentis sur le territoire ouvert à l’expérimentation y auront ainsi accès.

 

Ce dispositif est mis en place jusqu’au 31 décembre 2019. Le gouvernement rendra ensuite compte au Parlement, dans un rapport, des enseignements tirés des expérimentations. De quoi envisager, le cas échéant, une généralisation dans tout l’Hexagone de cet accès tardif à l’apprentissage.

Retrouvez cet article sur Le Moniteur.